Travaux sur apparaux maritimes

Lignes d’amarrage des grands navires

Ancre DANFORTH 20T

En raison du bon suivi de nos dossiers techniques d’entretien, l’entreprise E.T.S.M est en charge, progressivement depuis 1996, de la maintenance de tous les gros postes d’amarrage de Nouvelle Calédonie.

Durant ses 23 années de travaux sur apparaux, nous avons acquit une grande confiance de nos clients et une connaissance précise sur chacune de leur lignes d’amarrage mise en œuvre pour le maintien et la mise en sécurité de leurs navires : minéraliers, pétroliers, cimentiers……..

Mise en place de nouvelles lignes d’amarrage de minéraliers

Préparation des chaînes d’affourchement – Fabrication coffres d’amarrage et corps mort béton armé

La mise en place de nouvelles lignes d’amarrage demande une bonne connaissance du dossier technique propre à chaque site d’embosage et un respect des règles de l’art dans le montage et la mise en place, pour garantir la tenue en sécurité de ces montres d’acier alourdis par leur chargement de 35 à 55 000 T sur la Nouvelle Calédonie.

Avec notre grande expérience dans ce domaine des amarrages, l’entreprise d’étude et de travaux sous marins ETSM est en mesure de gérer en totalité des dossiers d’étude qui serviront à la mise en place de nouveaux amarrages avec la réception de leur agrément. 

Mise en place de nouvelles lignes d’amarrage de minéraliers

Grutage et préparation des éléments pour largage sur zone d’amarrage avant mise en place

L’entreprise ETSM /PRODIVE : Suivi et entretien de tous les gros postes d’amarrage de Nouvelle Calédonie

Régulièrement, chez nos clients, sur chacun de leurs postes de chargement ou déchargement, nous procédons au contrôle et à l’inspection méticuleuse de toutes leurs lignes d’amarrage.

Les longues chaînes marines étançonnées, constituant ces lignes, sont mesurées à chaque inspection.
Malgré qu’elles soient de diamètre 60mm à 80mm et de très bonne qualité, ces chaînes finissent pas s’user, aux mouvements incessants de la houle et au ragage sur les fonds sablo-vaseux du grand lagon calédonien.

Les normes d’usure maxi étant très strictes, sur ce type d’installation, le moment vient ou :

Il faut changer les chaînes !

Quand cela devient nécessaire, l’équipe d’ETSM intervient avec le matériel de levage et de découpage sous marins pour le remplacement des parties de chaîne usées ou le remplacement total de maillons.

Les grandes longueurs de chaîne relativement lourdes (145Kg/m pour le diam.80mm) sont manipulées directement en mer pour être découpées et remplacées, dans le houle et dans des conditions de visibilité parfois très réduites.

Démontage de la manille du pendant sur ligne d’amarrage
Replacement de la zone de marnage/chaîne usée diam. 80mm

Extraction de la vase d’une ancre de 10t – Mise en place des 30t de levage -25m

Visibilité réduite et fonds obscurs

Les lignes d’amarrage des minéraliers et autres grands navires, sur les différents ports de Nouvelles Calédonie, sont matérialisés en surface par les coffres d’amarrage.

Ces grosses bouées métalliques nécessitent également un suivi de près.
Même si elles ne rentrent pas, en règle générale, dans la résistance de la ligne d’amarrage.
Ces coffres permettent le maintien en surface du croc à aussière directement en liaison avec la chaîne de la ligne d’ancrage.

Entièrement construits en acier, Ces coffres (de 6 à 12T) nécessitent également un suivi de près avec :
Contrôle et remplacement en soudure de leurs anodes de protection cathodique
Leur traitement de rouille et retouche de peinture en mer
Le contrôle de l’étanchéité de leurs trous d’homme
Le contrôle et remplacement de leur système d’étalingure
Eventuellement, leur réparation en soudure en mer ou en atelier si trop vétuste.

Coffre d’amarrage de minéralier – Intervention sur étalingures de surface et sur puits à chaîne

Soudure de rechargement sur coffre et remplacement manille de liaison

Lorsque les travaux sur coffre deviennent trop importants, l’équipe d’ETSM intervient pour leur démontage, leur remorquage, leur mise à terre et leur livraison chez le prestataire sablage/peinture.

(Selon les cas ou l’urgence ETSM prend en charge les travaux de soudure à terre de réfection et de remise en état du coffre)

Coffre d’amarrage de Chaland – A demi-coulé

Intervention d’urgence pour l’équipe d’ETSM

Lorsque le coffre présente une voie d’eau, celui-ci se retrouve à demi-coulé ou coule complètement.
Le prochain navire ne peut plus accosté ; il y a urgence !

L’équipe d’ETSM Prend les choses en main, tout le matériel est chargé et l’opération de renflouement peut commencer avec le déploiement de toute la technicité nécessaire pour ce type d’intervention qui regroupera : Le levage en mer, la soudure immergée et soudure en air, le découpage sous marin, la mise en œuvre des compresseur d’air, la réparation éventuelle de la voie d’eau par l’intérieur du coffre (ou Incursion en milieu confiné dans du jargon de scaphandrier)

Coffre d’amarrage de minéralier – A demi-coulé

Intervention d’urgence pour l’équipe d’ETSM

En Nouvelle Calédonie, il faut considérer, sous chaque coffre d’amarrage, une masse totale de fournitures pour la constitution de mouillage (longueurs de chaîne, corps mort béton et ancres) comprise entre 30 et 60T.

Dans certains cas qui se sont souvent répétés depuis la création de note société ETSM, il arrive que les accostages ou appareillages de navire, dans des conditions météo extrêmes, ne se passent pas très bien.

Le contrôle et inspection, des lignes l’amarrage, est aussitôt déclenché.
Lorsque nous constatons que celles-ci est partiellement ou complètement déplacée ; elle est considérée comme sinistrée.

Dans ces conditions, toute l’équipe d’ETSM doit intervenir d’urgence pour la remise en place et permettre l’accostage du navire suivant. Dans ce type d’intervention, une grande partie du matériel est aussitôt déployé : Navires de travail, matériel de levage de découpage, Manilles de rechange, GPS et balisage….
Les ancres et corps mort doivent être remis précisément sur leur anciennes positions afin de respecter et d’optimiser la tenue et la résistance de la ligne d’ancrage.

La bonne tenue des amarrages, pour la mise en sécurité des grands navires, est régie par des règles internationales et nécessite un dossier d’étude avec calculs de charge avant leur mise en place sur chaque site d’embossage.

ETAPES de PREPARATION d’une LIGNE de MOUILLAGE
(Chantier : Lignes de mouillages en étoile sur le site de GORO NICKEL)

Dépotage des containers

Levage et regroupement des fournitures

Alignements des chaînes

Regroupement des lots pour contrôle des fournitures
(Conformément à l’étude technique)

Assemblage/montage des ancres

Ancres ‘Stingray’ 6t – Ancres à haute tenue

Montage des étalingures de ligne

Grutage et constitution des lignes d’ancrage

Maillage des coffres d’amarrage

Positionnement des parties des lignes en bord de quai

Assemblage/montage des ancres et mise à l’eau

Fin de l’étape de préparation à terre

Préparation des positions satellitaires
Mise en place du balisage de repérage en mer

Reprise en eau complète des lignes d’amarrage

Levage et acheminement des lignes d’ancrage sur positions définitives

Relevage par éléments et mise en tension des chaînes d’affourchement sur angles respectifs

ETSM – Entreprise de Travaux Sous-Marin © 2012