DRAGAGE Air-lift au Quai  du poste 3-4 – SLN Doniambo

Les minéraliers ne peuvent plus accoster à marée basse, le sud du quai est saturé. Il n’y a plus assez de profondeur sur le tiers avant des navires. Il faut draguer sans arrêter le production avec l’approvisionnement de minerai.

L’équipe d’ETSM/PRODIVE est sollicitée pour trouver une solution de dragage sans géner les manoeuvres d’accostage et d’appereillage incessantes au quai principale du poste 3-4 de la SLN à Doniambo.

 

Quai post 3-4
Tiers avant navires
BDM avant travaux

Le bord de mer dans la continuité du quai est complètement modifié, avec la réalisation de notre grand décanteur adapté au site et  permettant de recevoir tous les matériaux de dragage refoulés par notre suceuse. 

Le grand décanteur est prêt avec son géotextile. Une vieille benne de camion est positionnée à l’intérieur du décanteur. Elle servira à pièger directement le gros cailloux refoulés par notre suceuse 8”/10” et permettre le curage direct avec les engins miniers déjà sur place.

L’angle du quai est réquisitionné, le bessmer est dammé sur la zone de travail, les barrières sont placées, le chantier est balisé et  tous les matériels ETSM/PRODIVE sont installés. Les opérations de dragage peuvent commencer.

 

Grand décanteur
Refoulement 10”
Benne camion en début de décantation
Chantier de dragage ETSM/PRODIVE : Tout est prêt à fonctionner

Mais avant d’envoyer la grosse suceuse dans sa zone de pompage, il est préférable de réaliser une grande opération de nettoyage devant le quai. Tous les objets pouvant représenter une obstruction de dragage sont retirés. Dans la continuité du chantier.

Encore un point positif pour l’environnement ; en phase avec les responsables du secteur !  

 

Dalle béton
Ferrailles
Pneus

Tout est nominal, les opérations de dragage peuvent débuter avec notre suceuse air-lift 8/10” adaptée à cette zone de travail avec un décanteur complètement opérationnel et efficasse.

Poste de Surveillance & Pilotage
Tête de suceuse/belier 8”
Grande Suceuse flottante
Remplissage du piègeur à cailloux et décantation lente des eaux de surverse
Marée basse : Préparation au curage du grand décanteur

 

Le pompage suit son cours, les matériaux lourds sont piégés. Mais il faut vider la benne à cailloux toutes les quatre heures maxi. Les eaux de surverse envahisent le décanteur qui retiendra les vases superfines. Les curages des boues liiquides se feront à marée basse et moins fréquemment dans ce grand décanteur de 200m².

 

Cailloux de garnièrite
Curage régulier
piègeage
Sans interruption de dragage
dans benne primaire
Evacuation sur plate forme sechage

 

A la fin du chantier, un total de 4 000m3 de matériaux auront pu être retirés de la zone engorgée pour sécurité des minéraliers accostés qui pourront désormais utiliser une plus grande longueur de quai.

Pour ce chantier de dragage bien mené, encore un grand merci à l’équipe complète de FGMA toujours et réellement implliquée dans le bon fonctionnement de leur zone portuaire de déchargement.  

 

ETSM – Entreprise de Travaux Sous-Marin © 2012